Immobilier

Qui contacter pour obtenir une contre-expertise après un incendie ?

Rate this post

Pour beaucoup de consommateurs et après le choc initial de l’incendie et la perte de leur maison, ils ont été confrontés à des assureurs qui n’ont pas voulu indemniser leurs dégâts. Cela a entraîné des dommages qui se sont élevés à des tonnes d’euros, une dette qui ne peut être satisfaite par ces consommateurs de leur vivant.

Le recours à un expert après un incendie

contre-expertise après incendie En cas d’incendie ménager, l’assureur fait appel à un expert pour investir sur les causes de l’incendie. Cet expert fait son appréciation et il peut trouver des raisons qui expliquent le non-remboursement. Les rapports des experts se réduisaient au fait que le client avait, lui-même, provoquait l’incendie. En outre, des accusations ont été tenues, telles que :

  • La détention d’un plant de cannabis ;
  • Le non-respect de la nécessité d’informer.

Dans les deux situations, les clients sont conseillés de faire appel à une contre-expertise. Et c’est généralement la bonne voie à suivre, car les contre-experts arrivent à des conclusions très différentes au sujet de l’incendie, ce qui conduit finalement au verdict que l’assureur doit payer.

Pourquoi recourir à une contre-expertise après un incendie ?

L’assureur aura toujours recours à un expert, surtout lorsque des dommages importants sont réclamés. Cela peut être délicat, car un intérêt opposé existe. L’expert est désigné par l’assureur, ce qui peut conduire à l’hypothèse d’un conflit d’intérêts en soi. Il est donc important de faire appel à votre propre expert qui pourra vous fournir un contrepoids suffisant : c’est le soi-disant contre-expert.

Lorsque vous faites appel à un contre-expert, il est important de poser les bonnes questions, ce qui dépend surtout des raisons pour lesquelles l’assureur refuse l’indemnisation du préjudice. Ces motifs doivent être donnés par écrit et ne peuvent être modifiés par la suite par l’assureur, car un consommateur doit savoir à quoi s’attendre. Faites toujours très attention à la lettre de l’assureur qui décrit pourquoi il n’indemnisera pas, car cela conduit aux questions du contre-expert. Qu’il y ait accusation d’incendie volontaire par l’assureur, il est important que le contre-expert recherche d’éventuelles autres causes de l’incendie. Assurez-vous de gérer cela.

Les frais de l’expert

Le point de départ de la loi est que les frais d’expertise doivent être payés par l’assureur, même lorsque ces frais dépassent ceux pour lesquels le consommateur est assuré. Ces coûts doivent être raisonnables, en tenant compte de ce qui est nécessaire pour déterminer les dommages. L’assureur ne peut découler de cette obligation légale dans sa police d’assurance, à moins que cela ne soit plus avantageux pour le consommateur. Le caractère raisonnable des coûts doit être déterminé dans chaque cas spécifique et dépend donc de l’importance des dommages, des questions à se poser, du niveau de désaccord entre assureur et assuré, etc. À de nombreuses reprises, la police d’assurance prévoit des règles relatives aux frais d’expertise. Vérifiez toujours ces politiques lorsque vous êtes confronté à une situation similaire.

Droit d’informer

Il est impératif d’informer son assureur, durant toute la période de votre assurance incendie, des changements produits à la propriété, y compris les périodes d’inoccupations où vous serez absent. Vous pouvez le faire vous-même ou via un intermédiaire. Lorsque vous faites face à un incendie, il est important de faire appel à un contre-expert qui peut visionner l’état des lieux, faire des photos, ouvrir une enquête et conseiller sur les motifs de l’incendie, notamment dans le cas où votre assureur fait appel à un expert.

Faire appel à un avocat après un incendie

Lorsque l’assureur décide de rendre définitive sa décision de refus d’indemnisation, l’enquête du contre-expert est d’autant plus importante. Lorsque l’assureur n’est pas convaincu de poursuivre pour indemniser vos dommages, veuillez contacter un bureau d’avocat. Il verra de quelle manière pourra forcer un paiement de la part de l’assureur. Vous pouvez également faire appel à un avocat plus tôt dans le processus, car ils ont généralement déjà travaillé avec des experts du comptoir et peuvent vous mettre en contact avec le bon bureau. De plus, un avocat peut également aider à la détermination des bonnes questions et à la communication avec l’assureur dans la phase préliminaire. Cela peut aussi les empêcher de se forger une vision définitive du rejet et d’une procédure judiciaire longue et coûteuse. Lorsque vous avez des questions ou lorsque vous êtes confronté à une telle situation, qu’elle soit causée par un incendie ou qu’elle ait sa base dans une autre assurance, veuillez toujours avoir recours à un avocat, ce sont les mieux placés pour aider.