Top 2 des bétons décoratifs pour réussir les surfaces extérieures

Massivement utilisé dans l’univers de la construction des bâtiments et du génie civil, le béton est un matériau qui brille par ses performances techniques, dont sa solidité. Si ce mélange de sable de gravier, de ciment et d’eau est reconnu pour sa résistance, il faut reconnaitre qu’il est désavantagé par son aspect après le décoffrage. Pour aller au-delà de cette insuffisance, la formulation de ce matériau a été corrigée pour donner les bétons décoratifs parmi lesquels l’on retient le béton imprimé et le béton désactivé.

 

Le béton imprimé

Faire le béton imprimé consiste à appliquer sur la surface encore fraîche du matériau des moules ou des pochoirs qui permettent de lui intégrer des motifs. Ces derniers varient selon le type de pochoir utilisé et représentent divers éléments tels que les carreaux, les pavés ou encore les rosaces. Avant l’utilisation des moules, les ouvriers prennent le soin de répandre sur la surface un durcisseur coloré qui permet d’apporter des motifs et des couleurs.

Ce matériau offre de nombreux points positifs dont :

  • L’élimination des espaces entre le dallage et le revêtement qui sont favorables au développement des plantes ;
  • L’entretien facile ;
  • La grande résistance de l’ouvrage.

Le béton désactivé

Souvent utilisé dans le milieu urbain, le béton désactivé est obtenu après l’élimination de la couche supérieure de mortier qui met ainsi à nu les granulats qu’elle contient. Pour obtenir ce résultat, les ouvriers se servent d’un produit de désactivation.

Le béton désactivé est utilisé dans la réalisation des plages de piscines, des descentes de garages, etc.

Source des images :
https://pxhere.com/fr/photo/723076

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *