Le secret professionnel et les employés

Certaines professions ou métiers détiennent des secrets professionnels importants à conserver au sein de l’entreprise ou laboratoire. Le secret professionnel est l’interdiction de divulguer à autrui, les informations dont la personne est dépositaire. De nos jours les informations confidentielles sont stockées dans les ordinateurs. Plusieurs chefs d’entreprises, espionnent ordinateur afin de détecter des activités douteuses. (suite…)

Comment remplir un formulaire ESTA ?

Un séjour aux USA, même pour seulement quelques jours, doit être préparé à l’avance pour de nombreuses raisons. Outre l’organisation, on doit aussi disposer d’une autorisation particulière, notamment l’ESTA, afin de pouvoir visiter les Etats-Unis.

A quoi sert l’ESTA ?

L’ESTA  ou Electronic System for Travel Autorization est un formulaire d’autorisation de séjourner aux Etats-Unis. Le passager est tenu de remplir ce document pour solliciter manifestement une autorisation d’accès sur le sol américain. C’est un mécanisme qui a été appliqué par les USA dans le but de renforcer la sécurité et la surveillance intérieure du territoire. La requête doit être effectuée au moins 72 h avant le départ et elle restera valable durant 2 ans. Toute personne est tenue d’effectuer la demande préalablement, même pour un simple transit.

ESTA, obligatoire ou non ?

L’ESTA est un formulaire obligatoire afin de pouvoir mettre les pieds sur le territoire américain. Il s’agit d’un mécanisme permettant au département du contrôle intérieur d’estimer la raison de la visite du passager et de contrôler qu’il n’est pas une menace pour le pays. Il est également impératif d’avoir un passeport électronique ou biométrique qui est en cours d’acceptation. Ainsi, le visa n’est pas indispensable.

Le remplissage du formulaire

La demande doit être effectuée en ligne sur le site officiel ou sur les sites spécialisés tels que esta-online-usa.org. En ce qui concerne le paiement des frais réglementaires, il peut se faire via une carte bancaire. On aura aussi besoin de son passeport, de billets d’avion ainsi que d’une carte bancaire afin de pouvoir finaliser la requête. Il faut vérifier correctement l’authenticité des renseignements informés avant d’homologuer la demande pour ensuite l’approuver et graver l’autorisation.

Il est d’autant plus possible d’effectuer la demande à travers des sites spécialisés. Ces derniers proposent généralement un guide d’accomplissement de la requête. Cette dernière est traitée par des agents aptes à contrôler la conformité des renseignements pour aider le candidat à obtenir ce formulaire et encaisser plus de temps.

Tout savoir sur la responsabilité limitée en société

Tout savoir sur la responsabilité limitée en société

Tout savoir sur la responsabilité limitée en société
Lors d’un projet de création d’entreprise, plusieurs étapes se révèlent indispensables. Parmi celles-ci, le choix du statut juridique s’avère parfois délicat, voici un focus sur cinq d’entre eux.

– La SARL : Société à Responsabilité limitée par excellence

La SARL est composée de deux à cent associés. Les artisans, industriels, commerçants, pharmaciens et les personnes exerçant une profession libérale peuventhttps://agence-juridique.com/articles/comment-creer-une-societe-de-securite créer une société avec ce statut. En revanche, celles travaillant dans les professions juridiques, judiciaires ou médicales ne peuvent y accéder.
Les associés déterminent le montant du capital social et leurs responsabilités se limitent à leurs apports. Ils peuvent choisir de soumettre les bénéfices aux impôts sur les sociétés ou bien sous conditions, aux impôts sur le revenu.

– L’EURL : Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée
Aussi nommée SARL unipersonnelle, cette forme d’entreprise permet de créer une société, seul puis de basculer simplement en SARL si nécessaire. Ainsi, les règles demeurent les mêmes que pour une SARL. Par exemple, la responsabilité financière est limitée aux apports et le montant des capitaux reste également libre. Depuis la loi Sapin 2 du 9/12/2016, l’EURL dépend du régime fiscal de la microentreprise si l’unique associé est une personne physique.

Les sociétés par actions simplifiées

-La SAS : Société par Actions simplifiées

Pour créer une entreprise dotée d’une grande souplesse de fonctionnement, la SAS est intéressante. En effet, les associés sont libres de choisir leurs statuts, d’aménager les conditions d’entrées et de sorties et leurs responsabilités se limitent aux apports. Ceux-ci peuvent être numéraires ou en nature à condition qu’au moins la moitié de ces premiers soit versée à la création puis le reste sous cinq ans.
Le régime fiscal de plein droit est l’impôt sur les sociétés.

– La SASU : Société par Action Simplifiée Unipersonnelle
Ce statut juridique fonctionne comme la SAS et convient à la création d’une entreprise constituée d’un unique associé. Celui-ci définit donc les règles d’organisation et le montant du capital social de l’entreprise. Il engage sa responsabilité à la hauteur de son apport qui s’effectue en numéraire ou en nature. Le régime fiscal est le même que pour la SAS, mais sous certaines conditions les SASU bénéficient de l’imposition sur le revenu.

– La Société Civile Immobilière : SCI
Lorsque les porteurs de projets, au minimum deux personnes, souhaitent mettre en commun la gestion d’un ou de plusieurs biens immobiliers, la SCI se présente comme une solution. Lors de la constitution de celle-ci, les associés rédigent les statuts et les règles de fonctionnement de la société. Par ailleurs, ceux-ci sont « indéfiniment responsables des dettes » sur leurs biens personnels. Ce statut ne permettant pas l’exercice d’une activité commerciale, l’activité d’achat et de revente de biens immobiliers ne peut se dérouler sous la forme d’une SCI.
L’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés restent les deux possibilités d’imposition.

Pourquoi utiliser du béton désactivé pour ses bordures ?

Depuis un certain temps, vous prévoyiez renouveler une partie de votre jardin ! Vous entendez parler du béton désactivé, mais vous ignorez ce que cela signifie ! Sachez déjà que le béton désactivé est l’un des bétons décoratifs les plus prisés aujourd’hui. Il est couramment utilisé aussi bien par des particuliers que par des professionnels du fait de son esthétique.

Quelles sont les différentes utilisations du béton désactivé ?

(suite…)

Comment réaliser le béton désactivé ?

Pour embellir les allées, les terrasses ou les pourtours de piscine, le béton désactivé est le matériau le plus prisé par les utilisateurs. Ce revêtement décoratif composé de différentes grosseurs de graviers ou différentes couleurs de sable donne un aspect original à la décoration extérieure.

Les différentes étapes de la pose du béton désactivé

La pose du béton désactivé se fait en plusieurs étapes :

(suite…)

Quelques astuces pour choisir ses sandales d’été

Parce que les sandales font toujours tourner la tête aux femmes, parfois, il devient impossible de faire le bon choix entre tous les modèles qui nous tombe sur les yeux. Pour éviter de faire un faux pas dans la sélection de ses sandales d’été, voici donc à quoi vous devez penser lorsque vous choisissez ces sandales plates femme. (suite…)

Pourquoi adopter le lit boxspring ?

En général, la literie est l’ensemble de tous les articles regroupant le monde du couchage. Il s’agit du sommier, du matelas et du linge de lit. On peut toutefois ajouter la couverture et l’oreiller. Particulièrement, le lit nommé « boxspring » est le plus tendance de tous les lits, et le plus prisé par les utilisateurs à cause du confort qu’il procure. Ensemble, allons à la découverte de ce type particulier de lit. (suite…)

Quels sont les avantages d’un traitement d’orthodontie ?

De nos jours, l’orthodontie est la pratique la plus utilisée pour renforcer l’esthétique et la fonctionnalité de vos dents. Ce type de traitement présente de multiples avantages pour les personnes qui y ont recours. Découvrez-les ici.

orthodontie

 

Obtenez des dents alignées et beaucoup plus faciles à brosser

L’une des raisons pour lesquelles le traitement d’orthodontie est aujourd’hui très connu c’est parce qu’il permet à de nombreuses personnes de corriger la position des dents ou des maxillaires. Cela sert entre autres à améliorer la fonctionnalité de l’occlusion des dents. Le but ultime est : (suite…)

L’achat d’un clim mobile

S’il existe un appareil qu’il faut avoir chez soi lors de la canicule, c’est évidemment un climatiseur. Mais, ce n’est pas tout le monde qui peut l’installer, ce qui amène à choisir un clim mobile. (suite…)

Le leasing automobile : bon plan ou arnaque ?

Leasing auto

Pour bon nombre de Français, un leasing automobile est vu comme péjoratif, une mauvaises affaire où l’automobiliste est systématiquement perdant. Ce n’est pas toujours le cas, preuve à l’appui.

Le leasing automobile : principe

Soyons clair, un leasing est un contrat de location pour un véhicule adossé à un crédit à la consommation. Le prêt permet de lisser le coût de la location en fixant des mensualités, le tout intégrant le coût du financement, le coût de la location et tous les frais annexes. Sur ce principe, il y a donc un intérêt plus attractif que d’acheter mais l’automobiliste ne sera pas propriétaire du véhicule, sauf s’il décide dans un contrat incluant une option d’achat de racheter la voiture.

Une histoire de calcul et d’années

Si on calcule le coût d’achat d’une voiture, son entretien sur 5 ans ainsi que la valeur de revente du véhicule et que l’on compare avec un leasing, il est plus avantageux de louer financièrement. Sans compter les éventuels pannes imprévues, qui peuvent survenir sur certains modèles de voitures. Pour faire simple, un automobiliste qui change de véhicule tous les 2 ans aura plutôt intérêt à opter pour le leasing, d’autant qu’il peut à tout moment opérer un transfert de leasing. Au delà de 3 ans, la question a le mérite d’être posée, il vaudra mieux acheter directement. Enfin, pour les passionnés de la bricole ou les matérialistes, le leasing n’est absolument pas une option à prendre en compte…

Le transfert de leasing : c’est quoi ?

On constate de plus en plus de demandes de reprises de leasing ou de transferts sur les forums, sur les sites de petites annonces et plus globalement sur les groupes de discussions. En fait, il s’agit d’une pratique légale qui permet au titulaire d’un contrat de LOA ou de LLD de transférer son contrat à un autre particulier, que l’on appelle le repreneur. Ce dernier doit obtenir l’accord de l’organisme de financement pour récupérer les clés du véhicule et surtout rembourser les loyers aux conditions convenues initialement. Pour trouver des véhicules à reprendre, il faut se rendre sur des sites spécialisés comme transfertleaz.fr par exemple.

Capacité d’emprunt immobilier : le calcul

calcul emprunt

Les finances sont au cœur du fonctionnement des ménages, l’équilibre financier doit régner pour pouvoir emprunter dans le cadre d’un projet immobilier.

Projet et crédit : un juste équilibre

Le budget est rythmé par les entrées d’argent et les dépenses, il faut trouver un juste équilibre et ne pas se laisser dépasser par les crédits. En accumulant une dette immobilière, l’emprunteur doit être ne mesure de supporter cette charge et son endettement ne doit pas dépasser 33%.

Simplement, il n’est jamais simple de trouver un financement sur mesure, d’autant qu’il faut évaluer avant tout chose sa capacité d’emprunt, c’est à dire le montant que l’on est prêt à supporter chaque mois en fonction de son salaire pour concrétiser son projet d’achat de maison, d’appartement ou de construction.

Calculer rapidement sa capacité d’emprunt

Pour un emprunteur sans crédit, le calcul est simple puisque le montant de mensualité qu’il pourra supporter ne pourra dépasser 33% de ses revenus. On dit régulièrement que l’on consacre au maximum 1/3 de ses revenus à rembourser des crédits, c’est une technique mémo technique.

Autrement, pour les emprunteurs avec des crédits l’opération se complique car il faut prendre en compte la situation financière dans son ensemble et compiler en fonction du salaire, de la mensualité, de la durée… Un site propose un outil gratuit et sans engagement, c’est combien-emprunter.fr.